Widget Image
LARGEST ONLINE SHOP
Cum sociis natoque penatibus et magnis part masa urient montes, nascetur ridiculus mus.
SIGN UP FOR WALKER
[contact-form-7 id="1408" html_class="cf7_custom_style_2"]
Pop-up Image

GET THE GOOD STUFFS

Subscribe to the Walker mailing list

[contact-form-7 id="1408" html_class="cf7_custom_style_3"]

Les ateliers d’octobre et début novembre 2018

Les ateliers d’octobre et début novembre 2018

_______________________________________

ATELIER DE MODELAGE (POTERIE) AVEC NATSUKO UCHINO

Le vendredi 5 octobre de 10h à 13h

durée 3h

Intervenante : Natsuko Uchino

Nous sommes heureux.se.s de recevoir à nouveau l’artiste Natsuko Uchino, figure phare de notre lieu, elle crée la vaisselle de notre restaurant que l’on peut également retrouver en boutique. 

Première artiste en résidence, elle a réalisé une pièce en laine de brebis basques.

Natsuko est une artiste interdisciplinaire japonaise, diplômée de la Cooper Union (NYC) et du CCA Kitakyushu (Japon), représentée par les galeries Green Tea (Japon) et Last Resort (Danemark), 

elle développe une pratique transversale entre art et écologie.

Amenée par son expérience de la polyculture agricole, elle commence la céramique dans le but de créer les contenants pour sa production agricole avec la même terre qui avait nourri la récolte. Depuis, un apprentissage dans le village artisanal de Tamba au Japon confirme l’intérêt de l’artiste pour le médium céramique, qui dans son travail, sert de charnière entre agriculture, paysage, environnement et convivialité.

Elle propose un atelier de modelage brut et convivial, imprégnié de sa culture japonaise. Les pièces seront par la suite cuites dans un four non loin d’ici, ainsi vous récupèrerez vos oeuvres dans un second temps.

Tarif : 80 euros / adhérents 70 euros

4 personnes maximum

___________________________

ATELIER SAKI-ORI

Le vendredi 12 octobre de 10h – 12h

durée 2h

intervenante : Akiyo Kajiwara

Le saki-ori est une technique ancestrale de récupération de textiles usagés. A l’ère Edo (1603 – 1868), les paysans tissaient chiffons et vieux vêtements pour parer au manque de coton. Aujourd’hui, le saki-ori est revenu à la mode en tant que technique écologique. Il véhicule un message de tradition autant que de préservation de l’environnement.

Au cours de cet atelier, on tissera un sous-verre à l’aide d’une planche de carton, de fils de coton et de bandes de tissus déchirées dans les textiles récupérés.

A la fin de l’atelier, Akiyo présentera quelques techniques japonaises de teinture et de tissage et ses créations.

Tarif : 75 euros / adhérents 64 euros

________________________________________

ATELIER FUROSHIKI

Le samedi 13 octobre de 10h – 12h

durée 2h

intervenante : Akiyo Kajiwara

« Furoshiki » est un tissu carré présent depuis des siècles dans la culture japonaise. La pratique du furoshiki, technique japonaise de pliage et de nouage du tissu, permet de créer des sacs et emballages cadeau modulables et réutilisables à volonté. Dans cet atelier, vous découvrirez des techniques de créations des sacs ainsi d’emballages en furoshiki (pour bouteilles, livres, boîtes…) qui permettent d’offrir des cadeaux originaux. 

Tarif : 70 euros / adhérents 60 euros

______________________________________

VOYANCE

le dimanche 14 octobre 

Durée 30 min ou 1h (sur rendez-vous)

intervenante : Sabine Sikarciglu

Sabine Sikarciglu est née à Istanbul de parents arméniens. Sa grand-mère, Niverik, lisait déjà dans le marc de café et sa mère, Angèle, a toujours fait des rêves prémonitoires. Elle lit l’avenir dans les tarots à Paris, New-York et Los Angeles. Des personnalités du cinéma, de la chanson, de la littérature, de la politique qui aiment savoir ce que demain leur réserve viennent la consulter. Nous avons le plaisir de la recevoir pour la seconde fois dans les locaux de l’association. 

Venez tirer les cartes pour cette rentrée 2018.

TARIF : 25 euros 30 min / 45 euros 1h

 

______________________________________________________

A LA DÉCOUVERTE D’AUTEUR.E.S JAPONAIS.E.S EN LECTURE CRÉATIVE. (Atelier pour les enfants 6-10 ans)

Mardi 23, mercredi 24 et jeudi 25 octobre de 10h à 12h

durée 3 x 2h

Intervenante : Maïlys Duten

Née à Biarritz, Maïlys est médiatrice culturelle, diplômée de l’école des Beaux-Arts. Elle vit actuellement entre la Provence et le Pays basque.

D’une manière générale, cet atelier est prévu pour accueillir des enfants en phase d’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Cet atelier s’organise autour d’un temps calme de lecture et d’écoute, dans un espace propice à la détente. La richesse des couleurs, du graphisme et de l’humour des auteurs japonais sélectionnés dans ce corpus raviront les enfants. Attentifs à l’observation de la nature et du paysage, les ouvrages éveilleront les enfants à des activités qui incitent à l’autonomie créative. Ils pourront aussi poursuivre l’expérience chez eux avec leurs parents.

Tarif (pas de tarif adhérent.e.s) : 95 euros les 3 jours

Limité à 8 enfants.

_______________________________________________

BOTANIQUE : RENCONTRE EXCEPTIONNELLE AVEC JEAN THOBY

Le samedi 27 octobre 

durée : une demi-journée

intervenant : Jean Thoby

lieu : Pépinière botanique et plantarium au château de Gaujacq (Landes)

Jean Thoby est un pépiniériste au parcours et à la sensibilité hors du commun. C’est un chercheur qui nous donne à voir et à entendre la vraie intelligence des plantes dans notre environnement, leur rôle et leur manière de communiquer entre elles et avec le reste du monde vivant. Ses recherches ne sont pas diffusées à grande échelle car leur portée dépasse le rapport que l’on a avec la nature en Occident. Jean Thoby propose une nouvelle compréhension des plantes bouleversante. C’est tout naturellement qu’il a pensé à une manière de recueillir les signaux transmis par les plantes. Il s’est rendu compte au cours de ses recherches que ces signaux peuvent être traduits par des sons d’une grande qualité. Jean Thoby s’est ainsi construit une réputation de l’homme qui fait chanter les plantes. Mais c’est au delà de cela un chercheur exceptionnel aux idées d’une amplitudes inouïe que l’on vous propose d’aller rencontrer, chez lui, autour de son travail à la pépinière du château de Gaujacq.

Nous sommes extrêmement heureux de pouvoir partager ce moment avec vous. Le rendez-vous se fera à Saint-Jean-de-Luz afin que nous vous conduisions sur place.

Tarif :  35€ et 30€ pour les adhérent.e.s

Limité à 8 personnes

_____________________________________________________

LE COURS DE CUISINE DE MEGUMI SAN : LE KARA-AGE DE POISSON

Le mardi 30 octobre de 17h à 19h  

 

Durée 2h 

Le Kara-age (prononcez karaagué) est un plat très répandu au Japon. Il s’agit traditionnellement d’une friture de poulet mariné à la sauce soja, gingembre et ail râpés. Au Japon, le poulet se mange principalement sous cette forme. Le Kara-age apparait très tardivement, après la Seconde Guerre mondiale, et accompagne une politique d’élevage industriel mise en place par le gouvernement afin de contrer la pénurie de nourriture. Le Kara-age s’avère être le plat parfait pour bien nourrir à moindre frais une population toujours plus nombreuse. Ce plat, que l’on retrouve dans les supermarchés comme sur les meilleures tables japonaises, est depuis resté très populaire.

Nous nous refusons de travailler la viande dans les cuisines d’Etxe Nami. Megumi nous surprendra et ensemble vous re-visiterez ce plat en travaillant du poisson issu de la pêche locale. Vous pourrez ainsi reproduire ce plat chez vous et régaler vos convives.

Tarif : 58 euros / adhérents 50 euros

Limité à 5 personnes 

___________________________

EN NOVEMBRE :

10 JOURS DE REPOS POUR L’ÉQUIPE D’ETXE NAMI DU 4 AU 15 NOVEMBRE 2018

__________________________________

Samedi 17 novembre 2018 : 2 ateliers  

Du déchet à l’harmonie colorée / Un champ chromatique ?  par Johanna Tagada

Johanna Tagada nous proposera deux ateliers faisant écho à sa pratique quotidienne, qui met en avant échanges et partages de messages écologiques joyeux et responsables. Elle adopte un positionnement philosophique et social faisant référence à l’écologie profonde d’Arne Naess, philosophe Norvégien, préférant une harmonie avec le monde naturel et un équilibre dans notre relation avec ce qui nous entoure. Allant, alors, vers un éco-centrisme, ou agissant “pour une écologie joyeuse”, en se détachant de la valeur uniquement utilitaire accordée aux êtres vivants, avec une approche éthique et holistique.

Par la pratique du dessin, du collage et grâce à la teinture végétale, il s’agira donc pour elle d’amener à une conscientisation douce des ressources que nous offre la Terre, chaque jour, au sein même de ce que nous percevons comme étant des déchets végétaux.

ATELIER 1: de 10h à 12h30  TEINTURE/ Textile et déchets végétaux

Pour ce premier atelier, Johanna nous offre la possibilité de réinvestir nos rebuts textiles et alimentaires, mettant en avant les infinies possibilités de teintures à partir de simples déchets végétaux dont on a l’habitude de ne rien faire. Il pourra s’agir de peaux d’oignons, de noyaux, mais aussi d’enveloppes. Il est naturellement proposé aux participants d’amener leurs propres restes végétaux.

Ce premier atelier est inspiré de son projet Penser, Manger, Partager mettant en lumière les enjeux liés à notre alimentation et nos modes de consommation quotidiens, tout en appelant à la sensibilisation face à l’épuisement des ressources naturelles. De cette manière, l’atelier vise à réunir, partager, mobiliser en faveur de ce que nous offre quotidiennement l’environnement naturel.

Durée : 2h30

Limitée à 6 personnes

Tarif : 70 € / 60 € adhérent.e.s

 

ATELIER 2 : 15h30 à 17h30 : LA CHROMOTHÉRAPIE / Collage et dessins

Johanna propose un second atelier au sein duquel nuances, harmonies colorées et dégradés seront étudiés en fonction des restes de fruits et légumes proposés et utilisés par Etxe Nami. Ceux-ci amèneront à se concentrer sur les bienfaits des couleurs, et leurs influences sur nos humeurs — au travers, notamment, de la thérapie naturelle alternative qu’est la chromothérapie. Collage et dessin pourront ainsi être mis en pratique pour se pencher sur la multitude des tons proposés par nos déchets végétaux, le tout articulé à une sensibilisation à la richesse de ce que nous offre plastiquement et matériellement la Terre, de manière constante.

Durée : 2h

Limitée à 6 personnes

Tarif : 70 € / 60 € adhérent.e.s

Ces deux moments seront aussi l’occasion de découvrir en avant-première son premier livre Daily Practice, édité par InOtherWords et conçu par le studio OK-RM. Son lancement en France sera à Off Print Paris 2018, peu avant sa présence à Etxe Nami — espace qui sera, ainsi, l’un des premiers lieux à le proposer en France.

Johanna Tagada (née en 1990 à Strasbourg ) est une peintre et artiste française vivant à Londres et travaillant dans les domaines du dessin, de la sculpture, de lʼinstallation, de la photographie et de la vidéo. Son travail se compose dans son ensemble bien souvent de cycles découlant de la vie quotidienne, de voyages, de recherches et dʼéchanges avec son public.

La pratique artistique de Johanna Tagada, souvent décrite comme poétique, dissimule de façon récurrente des messages écologiques que lʼartiste exprime via des méthodes douces et délicates. Cela, en souhaitant partager des sentiments positifs, et encourager des comportements plus compassionnés.

Jusqu’en juin 2010, elle étudie à la Haute École des Arts du Rhin (HEAR).

En 2014, Johanna Tagada fonde Poetic Pastel, un projet culturel positif et collaboratif, qui se définit comme une conversation inspirée par la nature, les souvenirs, le rythme, les couleurs, les sentiments, les relations, la littérature, la culture du thé et le quotidien. Les différents projets de Poetic Pastel se traduisent entre autre par une série d’expositions, dʼévénements, et de publications. 

Lien vers son travail : https://www.johannatagada.net

———

19h : Concert acoustique sur tatamis de Jatinder Singh Durhailay 

Jatinder Singh Durhailay : Récital de Dilruba

La soirée de ce samedi sera consacrée à un concert acoustique proposé par l’artiste anglais Jatinder Singh Durhailay. Ce moment, qu’il sera possible de partager assis sur les tatamis, sera aussi l’occasion de découvrir le rare instrument traditionnel à cordes frottées qu’est le Dilruba. Cet instrument peut se décrire comme étant à mi-chemin entre la Sitare, pour ses dimensions, et le violon, pour son arche. Plus précisément, il s’agit d’une vièle qui est apparue aux alentours du XIXème Siècle dans le Nord de l’Inde et que l’on a l’habitude de jouer à terre, en tailleur. Comme l’on s’accroupirait pour manger, patienter, travailler au Japon, par la méthode du seiza, Jatinder s’accroupira pour asseoir son instrument, reposant sur ses chevilles, et son épaule. Et à travers sa pratique artistique, il nous invitera à nous pencher plus profondément sur un moment de quiétude, bref, mais existant.

Plusieurs des performances de Jatinder se sont déjà déroulées au Japon, à la Yama No Schole (Kamakura)  à Vacant, Nidi Gallery, et Atelier Fluss, (Tokyo). Ses collaborations avec des artistes japonais sont également fréquentes ; avec, entre autres, Yoko Kamatsu, Takuya Sasa, Takashi Homma (Deer Revenge).

Ce concert nous permettra également de découvrir en avant-première la nouvelle publication Petit Oiseau, publié par Poetic Pastel Press et conçu graphiquement par Soichi Suzuki.

———

Jatinder Singh Durhailay (né en 1988 à Londres) est un artiste peintre né de parents d’origine indienne et Sikh. Il a obtenu un Bachelor en Arts à l’UAL, en 2011. Son travail a notamment été présenté dans des expositions au London’s National Army Museum, à la Ivory & Black Gallery, ou encore à la Scope Miami Art Basel.

Ayant grandi à Londres, une ville en constante évolution, Jatinder a toujours ressenti le besoin de s’éloigner la capitale grise, à la recherche d’une tranquillité d’esprit, ce qui se traduit par un usage minutieux des couleurs dans son travail. Il s’efforce de créer une conversation visuelle basée sur ses recherches, qui portent sur l’Inde britannique, l’Inde postcoloniale et l’histoire des Sikhs Indiens, en se concentrant sur les périodes de 1400 à 1980. À travers sa pratique artistique, articulant peinture, travail sur papier et pièce sonore, Jatinder recherche également l’immobilité pour capturer ou recréer un bref moment dans le temps. Tout en se concentrant sur les identités Sikhs en Inde et en Occident, sur les cultures et les récits, son art se présente comme un dialogue entre notre compréhension de la conscience humaine et de la nature.

Lien vers son travail : http://jatindersinghdurhailay.com 

Insciptions à culture@etxenami.com