Widget Image
LARGEST ONLINE SHOP
Cum sociis natoque penatibus et magnis part masa urient montes, nascetur ridiculus mus.
SIGN UP FOR WALKER
[contact-form-7 id="1408" html_class="cf7_custom_style_2"]
Pop-up Image

GET THE GOOD STUFFS

Subscribe to the Walker mailing list

[contact-form-7 id="1408" html_class="cf7_custom_style_3"]

Programme de janvier 2018

Programme de janvier 2018

Pour entamer cette nouvelle année de la plus belle des manières, nous vous proposons notre programme des mois de janvier et février :

JANVIER 2018

Côté ATELIER :

-GYOTAKU sur tissu-

 

jeudi 18  ou vendredi 19 janvier de 10h30 à 12h30

Intervenante : Itziar Unzurrunzaga 

Itziar Unzurrunzaga est une artiste et designer d’intérieur depuis 1992. 

Diplômée de l’École de Design d’Intérieur EINA à Barcelone, elle a notamment dessiné pour la Filmothèque Basque de Saint Sebastien et propose une exposition personnelle en ce moment (jusqu’au 27 janvier) à l’aquarium de San Sebastian. Elle organise des ateliers de Gyotaku à travers l’Espagne.

Gyotaku, en japonais signifie, l’empreinte du poisson (gyo : poisson – taku : empreinte, trace)

Cette technique de gravure est apparue au Japon au 19e siècle. La gravure la plus ancienne connue est la carpe de Kinshi de 1839, préservée dans les archives de L’Histoire Régionale de Tsuruoka, au Japon. 

Le Gyotaku était populaire auprès des pêcheurs qui l’utilisaient comme un poster dans les marchés aux poissons, pour identifier les espèces et les tailles. 

Les poissons sont utilisés comme base de gravure et la pression sur le papier transfère sa propre image telle une empreinte. 

Dans le cadre des ateliers proposés chez Etxe Nami, nous travaillerons sur du tissu teint à l’indigo végétal. Chaque participant repartira ainsi avec son sac et sa trousse.

Session : 2h00

Tarif : 65 euros (55€ pour nos adhérent.e.s)

Disponibilité : 6 personnes maximum par atelier.

Nous fournissons le matériel 

Règlement en espèces ou par chèque à l’ordre de La Maison Sur La Vague. 

Suite à de nombreux désistements le jour même, nous demandons le règlement de la totalité du cours à l’inscription (sauf adhérent.e.s).

En cas d’impossibilité de venir, le remboursement s’effectue uniquement si nous avons été prévenu 48h à l’avance.

Merci de votre compréhension.

 

-CUISINE JAPONAISE-

-LE BENTO –

Plusieurs petites préparations culinaires proposées dans une boîte à compartiments.

Intervenante : Notre chef.fe Megumi Yanase.

Le Bento, l’incontournable gamelle japonaise, est apparu pendant l’ère Kamakura au 12ème siècle mais s’est réellement développé entre le 17ème et 19ème siècle (époque Edo). 

Cette période faste a vu éclore une bourgeoisie nouvelle qui aimait à pique-niquer sous les cerisiers en fleur (hanami)

Le bento s’est alors de plus en plus raffiné, à la fois avec la boîte mais également avec les mets qu’elle contient, jusqu’à devenir le symbole d’un statut social. 

De nos jours, le bento est devenu extrêmement courant, on en trouve dans les gares, dans les supermarchés, etc.

Megumi vous aidera à préparer un bento sain et équilibré qui va changer votre idée sur la pause déjeuner. 

Mardi 23 janvier ou mercredi 24 janvier de 17h à 19h

Session : 2h00

Tarif : 50 + 15 euros la boîte bento

Adhérent.e.s : 42 euros + 15 € la boîte bento

Nous fournissons le matériel 

Règlement en espèces ou par chèque à l’ordre de La Maison Sur La Vague. 

Suite à de nombreux désistements le jour même, nous demandons le règlement de la totalité du cours à l’inscription (sauf adhérent.e.s).

En cas d’impossibilité de venir, le remboursement s’effectue uniquement si nous avons été prévenu 48h à l’avance.

Merci de votre compréhension.

 

 

 

-POPUPSTORE BASERANGE- 

le weekend du 20 et 21 janvier

La marque organique de vêtements et sous-vêtements confortables viendra proposer un stock de pièces de sous-vêtements, t-shirts, sweat-shirts, etc.. pendant tout le weekend.

Baserange est animé par une forte conviction que les produits durables ne devraient pas être un luxe. La marque travaille exclusivement avec des petites usines familiales. Les sous-vêtements, t-shirts et jersey sont fabriqués à Porto au Portugal. Les vêtements tissés sont produits à partir de tissus naturels (soie, lin,laine) et sont fabriqués en Turquie dans une petite ville appelée Odemis, où l’on travaille avec une connaissance ancienne des tissus et du processus naturel. 

Le bambou est la matière phare utilisée par Baserange, reconnue pour sa douceur, sa légèreté et sa résistance.

 

 

Côté RESTAURANT

 

À partir de janvier nous ne serons ouverts qu’un soir par semaine :  le samedi.

Nous proposerons ainsi, chaque samedi, un menu sur un thème japonais afin de vous faire voyager toujours un peu plus.

 

 

Le samedi 6 janvier 

Cuisine à 4 mains.

Megumi Yanase invite le chef Terumitsu SAITO

Terumitsu est originaire d’Okayama. Il a travaillé pour des restaurants gastronomiques à Tokyo, tels que Narisawa ou le restaurant français étoilé de Tokyo Benoît, (Alain Ducasse). 

Il arrive en France en 2007, s’installe à Paris où il apprend et travaille la cuisine française : chef de partie pour Thierry Marx au Mandarin Oriental, puis pour Guy Martin au Grand Véfour, il devient chef du Blue Valentine en 2013 (restaurant de Lena Balacco co-fondatrice d’Etxe Nami).

Le samedi 6 janvier, Megumi Yanase et Terumitsu Saito proposeront un menu exceptionnel, au cours duquel cuisine française et japonaise cohabiteront dans un accord parfait.

Menu unique 90 euros (accord mets et vins)

Sur réservation uniquement : 05 59 85 51 47

 

 

Le samedi 13 janvier

Comme la coutume le veut, nous fêterons le jour de l’An japonais :  OSECHI, le repas du premier jour de l’année

sur le thème du Kagamimochi.

Le kagamimochi, littéralement gâteau miroir, est un gâteau traditionnel japonais composé de deux mochi (boule de riz gluant) posés l’un sur l’autre et surplombés d’un daidai (petite orange amère japonaise). 

Le kagamimochi sert de décoration pour le nouvel an. Le deuxième samedi ou dimanche de janvier, on le casse pour le manger. Ce geste de casser le kagamimochi (devenu dur) avec un marteau et non avec un couteau symbolise le renfort du lien familial pour l’année qui vient. Ce qui, au Japon, est primordial.

 

Le samedi 20 janvier

Dîner Kushiage

Le kushiage désigne des brochettes de légumes, poissons et viandes plongées dans la friture. 

Apparu dans le quartier ouvrier de Shinsekai, en banlieue d’Osaka à la moitié du 20ème siècle, ce plat populaire s’est rapidement répandu. C’est en réalité les prémisses de la restauration rapide.

Megumi va re-visiter ce classique de la gastronomie populaire japonaise avec des légumes et poissons locaux. Elle nous racontera ainsi son Japon à travers les nombreuses saveurs qui l’habite.

 

Le samedi 27 janvier (TBC)